Le Jardin du Mal

29 avril 2017

Allé c'est pas grave va.

Au moins maintenant je sais,

et j'aurais pas de regret.

Au moins je ne perdrais pas mon temps.

Il faut faire se défaire de certaines choses pour en accueillir de nouvelles...

 

 

Posté par Telae à 00:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Tu as vu mes blessures.
Tu as compris...

Et moi j'ai compris, que tu ne reviendrais pas.

C'est beaucoup mieux comme ça.

 

Mais je me sent honteuse et humiliée...

Tu ne tiens pas à moi.

ça y est l'énigme est résolue, tu as compris.

Et tu n'as pas envie de te prendre la tête avec mes blocages.

 

C'est trop compliqué,tu n'as pas que ça à faire...

Gérer mes angoisses, mes peurs, mes pleures...

Tout en gérant ta propre frustration, tes désirs inassouvis.

J'aurais aimé que tu m'aimes, mais je vois bien que non.

 

J'ai bien fait de ne rien t'expliquer.

J'ai quand même un minimum de fierté.

J'avais trop peur que tu me réponde

"Ah bah oui mais tu l'as cherché

, c'est pas grave c'est du passé,

au moins ça te servira de leçon

et tu feras attention maintenant."

Le genre de discour qui se veut bienveillant

Mais qui en fait est hyper culpabilisant,

et ne traduit pas de verritable empathie...

 

Et j'avais l'impression que ça t'emmerdait plus que ça t'attristait.

J'ai l'impression que dans ta tête tu te disais des choses comme :

"fais chier pourquoi elle s'est faite violée celle là aussi, je peux même pas la sautter maintenant.Pfff quelle galère...J'ai vraiment pas de chance. Si j'avais su j'aurais laché l'affaire depuis longtemps."

 

Ah ouai c'est cool de se lâcher. D'essayer de faire des efforts.D'essayer de faire confiance. Super. 

c'est facile quand on a pas de blessures et que tout va bien...

Mais quand on montre ses blessures et qu'ensuite on est rejettée, c'est horrible.

 

Etre vue dans sa faiblesse et être rejetée à cause de cette faiblesse, c'est juste hyper humiliant...

 

Oui peut être que je dramatise, que je prends tout mal, que je me trompe... Mais je pense qu'au fond j'ai très bien cerné les choses.

Je me sent trop mal.

Je me sent humiliée,négligée,niée et délaissée, dans ma souffrance.

 

Le "c'est pas grave, c'est du passé n'y penses plus".... Mais putain si c'était aussi simple !

C'est pas grave, c'est pas grave, oui mais moi ça me détruit. 

Et en plus il ne sait même pas de quoi il parle, il a juste supposément deviné. 

Et même si il sait des choses ou à deviner il est loin de tout savoir.

 

c'est plus compliqué qu'un seul événement. C'est un événement qui en a enclenché d'autres, et etc, et c'est des années de souffrance et de trouble.

 

Et MERDE

 

Je sais que c'est ma faute, que je l'ai cherché, que j'aurais pu éviter, etc

 

Mais justement, tout ces éléments font que c'est d'autant plus dur et culpabilisant pour moi !

 

Alors Merde merde merde

 

 

Je veux quelqu'un qui m'aime

 

Qui m'aime pour mes forces, mes qualités, mais aussi pour mes blessures les plus profondes et infectées.

 

Quelqu'un qui ne dédramatise pas ma souffrance, quelqu'un qui la reconnaisse, et me console, me protége, et ai envie de casser la gueule à quiconque s'en prendrait à moi et s'en est déjà pris à moi...

 

 

En fait je veux quelqu'un qui m'aime vraiment et me protége, tout simplement...

 

Et ce n'est pas ton cas, alors, ouai dégage ne revient pas, de toute façon tu ne compter pas le faire. Oui je suis touchée dans mon orgueil, mon égo, ma carapace et mes blessures oui oui oui je sais déjà tout ça, je réagis sur la défensive, blablablabla

 

 

bref on dirait une vraie tarée là. Je monologue toute seule.


Mais ça fait du bien de sortir tout ça. 

Merde à la fin.

Posté par Telae à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2017

F

18096529_1308688769238683_4337873473826193408_n

Posté par Telae à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rire c'est bien

Assurément c'est humiliant.

Une, puis des, questions.

Rien, pas un mot en moi ne sort.

Et qui voudrait entendre ça...

Vois-tu que je souffre ?

Oui,et ça t'emmerde, plus que ça ne t'attriste.

Il y a un gouffre entre nous.

Rire, c'est bien,mais moi je pleure. 

 

Alors tu ne reviendras pas.

Là, tu as vu ma douleur.

Et ça t'emmerde plus que ça ne t'attriste.

XX h passé et toujours pas de nouvelles

A l'aube jétais si triste...

Non tu ne reviendras pas...

Demain tu m'auras oubliée.

Rien ne t'échappe tu as fini par deviner.

Et maintenant je me sent humiliée...

 

Posté par Telae à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2017

Le petit chaperon rouge

 

 

J'ai remarqué que beaucoup d'adultes se comportent comme des lapins.

En effet, quand ils se sentent menacés,ils se cachent dans leur terrier.

 

Vraiment,comme des lapins.

As-tu remarqué ?

Il me semble bien, que  les loups font la loi.

Sûr de leur pouvoirs, lorsque tremblent la pauvre chair innocente, ou non.

 

Tout le monde à peur des loups.

Et tout le monde se cache lorsqu'ils sortent les crocs.

 

Tout le monde ou presque,et moi suis-je un lapin; non.

Un loup alors; non plus.

Et qui suis-je alors; je suis le petit chaperon rouge.

Rouge de colère.

 

 

 

 

 

Posté par Telae à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2016

Noir-soeur

Snapchat_1225681299116122602

 

 

"Tu as le regard noir. On voit que tu as changé, ce ne sont plus les grands yeux pure et naïfs d'avant."                     

 

Mon âme est pourrie, et ça se voit dans mes yeux... la haine me ronge. Je ne me reconnais plus. Je haïs plus que je n'aime... j'ai plus de desirs de vengeance que de rêves. J'aimerais le crever. Prendre son coup entre mes deux mains et serrer très fort. J'aimerais le voir suffoquer et pleurer jusquˋ a ce qu'il mimplore darreter. Et la je lui répondrais, en ricanant

 

"Mais c'est de ta faute N. , tu as voulu jouer au con et c'est moi qui ai gagné. Ça ne te dérange pas que j'utilise tes propres répliques j'espère ?Et oui N., il fallait réfléchir avant de faire ce que tu as fait. Tu pensais que la partie était finie, mais je suis revenue, après ces trois années de cauchemars et d'errance, pour prendre ma revanche. Et il n'y aura pas de belle, puisque tu vas mourrir, égorgé comme le porc que tu es.

Pardon ?Qu'est-ce que tu dis ? Je suis folle ? Je suis un monstre ? Décidément, on ne peut rien te cacher !Quelle perspicacité ! Tu as tout à fait raison. Je suis effectivement devenue un monstre , et je vais te dire un secret...C'est grace à toi. Oui, c'est toi qui m'a rendu comme ça, et maintenant, le monstre que tu as créé en moi, va se retourner contre toi. Ce soir là, il y a trois ans,tu ne le savais pas, mais c'était ton propre tombeau que tu étais entrain de creuser.

Tu devrais être heureux de mourir, combien de fois ai-je souhaité mourir, moi, après ce que tu m'as fait ? En y repensant, je pourrais être bien plus monstrueuse que ça.Je pourrais t'infliger des souffrances bien pire, des souffrances à la hauteur de ton diabolisme,mais c'est trop compliqué,j'ai pas envie de me donner cette peine pour toi.J'veux juste en finir avec toi,en finir une bonne fois pour toute, et pour ça, il me suffit de te tuer.

 

Je vais tout de même, faire preuve d'un peu de clémence,

Aussi, dans ma grande bonté, je te laisse le choix de la manière dont tu vas mourir, comme tu l'as fait pour moi autre fois... Soit je t'égorge, soit je t'étrangle, c'est toi qui choisi, pourvu qu'on en finisse et que tu créves enfin.

 

Comment ? Tu es désolé ? Tu regrette ? Tu veux te racheter ? Mais j'y compte bien ! C'est justement pour ça que tu es là ce soir.Tu vas payer pour ce que tu m'as fait, et pour ce que tu as fait tout court. Tu vas le payer de ta vie, que ce soit par le souffle, ou par le sang.

 

Alors, es-tu décidé ? Tu préféres que je t'égorge comme un porc ou bien que je t'étouffe comme une oie ? Comment ? Que je te tire une balle ? Et puis quoi encore, tu t'es pris pour qui ?Un tigre peut etre ? Je veux bien être gentille, mais n'éxagérons rien. Il faut quand même que tu souffres un peu avant d'agoniser, sinon ce ne serait pas drôle. Une balle c'est trop facile, et trop rapide.Tu ne le mérites pas.

 

Bon puisque tu ne coopéres pas, je vais decider pour toi. Il est temps de passer aux choses sérieuses. 

 

Un dernier mot peut-être avant de mourir ?

 

Moi une salle pute ? Hahahahahahaha ! Mais oui vas y crache moi à la figure, bientot c'est tes poumons que tu vas cracher piggy.


Oui,tu as deviné, j'ai finalement opté pour la strangulation,tu comprends pourquoi ?Non ? vraiment ?Comme tu manques de finesse et d'intelligence...Que tu es bête. Ne vois-tu pas un  certain parallélisme entre ce que tu m'as infligé et la strangulation ? Oh pardon, j'oubliais, tu ne sais sans doute pas ce que signifie parallélisme dans ce cas précis, je voulais dire, ne vois-tu pas une ressemblance ? Non vraiment ? Mes yeux larmoyants, mes suffocations, et les montées de vomis que je refrenais...ça ne te rappelle rien ? J'étais littéralement entrain d'étouffer. Mais ça ne t'as pas frené une seule seconde, bien au contraire. J'entends encore ton rire immonde, et je revois ton regard victorieux. Tes phrases assassinnes raisonnent encore dans ma tête, après ces trois années..."ça te serviras de leçon, tu l'as cherché...", c'est à mon tour de te dire ça aujourd'hui. Continues avec tes supplications, si ça te chante, mais saches que ça me fait exactement le même effet que les miennes te faisaient. En gros, ça ne changera strictement rien. J'ai décidé de te tuer, et tu n'as absolument aucun contrôle sur la situation. Et inutil de conter sur un miracle ou de la chance, vu ton karma.

Bref, Assez bavardé. Fais ta prière, N. M., car ce sera la dernière."

 

Et là, mes mains aggripent son coup, et serrent, serrent, serrent...Ses yeux s'exorbitent, il se met à baver, et je lui murmure "tu aimes ça hein, cochon va." sous son expression horrifiée. Puis, après s'être raidi, son cou se relache subitement, et sa tête tombe sur le côté de son épaule.Et je le laisse comme ça, croupir comme une merde, sur le banc de son crime.

 

 

Posté par Telae à 14:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]